Thursday, October 31, 2013

Freaky, scary, creepy, happy Halloween

J'aime bien l'idée qu'en anglais, il y ait plein de mots pour dire "effrayant", "flippant", "chelou". En français, c'est trop simple, ça ne couvre pas l'étendue de ce qu'on peut ressentir quand on a les choquottes ou quand on est juste stupéfait par un truc pas normal. 

Avant, Halloween, ça faisait peur. Vraiment. La preuve avec ces photos vintage particulièrement glauques.  






Maintenant les gens sont des feignasses. Je suis la pire de toutes pour me déguiser, je n'ai jamais aucune idée. Je pense que ça s'explique par un léger traumatisme d'enfance. Quand j'étais gamine, comme j'avais des parents jeunes, vaguement bohèmes et bourrés d'un humour que je ne comprenais pas bien, je me retrouvais toujours déguisée en punk alors que ma cousine était habillée en mariée, elle. Et puis comme j'ai une sœur aînée et que j'ai grandi dans les années 80, j'ai aussi été déguisée contre mon gré en Madonna période Like a virgin. Puis en Madonna période Like a prayer. Après j'ai commencé à m'habiller en Madonna pour aller au collège. Et puis on m'a demandé d'arrêter.

Punk ou pute, choisis ton camp, il en restera toujours quelque chose.

Bref, pour filer le thème de l'Halloween qui fait peur, je trouve que les Japonais (The Ring) et les Espagnols (L'Orphelinat) sont les meilleurs en films d'horreur, même si mes préférés restent Shining et le Projet Blair Witch.

A manger : pas de citrouille mais de la patate douce, pour changer. Pour un gratin hyper hyper américain, voici une recette qui décoiffe. La première fois que j'en ai mangé, je n'ai pas compris ce qui m'arrivait. J'étais dans la cuisine de la famille de ma correspondante américaine, dans le New Jersey. J'avais 15 ans. Sa mère avait l'air de cuisiner un gratin de carottes. Sauf que, une fois la purée étalée dans le plat, elle a commencé à disposer des marshmallows dessus. Eh ouais, le gratin de patate douce aux marshmallows est un grand classique américain. Au début ça passe mal, et après on s'habitue. Et même que parfois, des années plus tard, on se retrouve à adorer les mélanges sucrés salés. Aujourd'hui je trouve que les nachos et les M&Ms vont super bien ensemble, j'adore boire du jus d'orange avec mes cacahuètes, je kiffe la confiture sur le fromage et j'aime bien tartiner du brie sur du Nutella. Ouais, j'ai un vrai côté trashouille.

A écouter, je vous ai déjà dit que j'adoooooorais Kendrick Lamar ? Ça mes amis, ça s'appelle un #jeudiconfession.

No comments: