Thursday, March 29, 2012

Les papillons

Le temps s'est radouci brutalement, comme souvent à Paris en mars. Et deux personnes proches de moi se sont fait tatouer des papillons sur le corps pour célébrer le sacre du printemps. Moi les papillons sont dans mon ventre en train de se battre, stress du départ, inquiétude de ne pas savoir où aller. Mais aussi plus de légèreté qu'avant. 

Dans deux mois j'aurais quitté cet appartement où j'ai posé mes cartons il y a cinq ans, pour démarrer ma vie d'adulte. Je vais enfin repasser rive droite, là où j'ai (re)commencé ma vie parisienne, après une adolescence éloignée en banlieue. Il était bien, pourtant, cet appart. 

Je passe la moitié de mes jours off aux fourneaux pour écouler mes stocks de nourriture. Je n'aurais jamais cru que mes placards étaient aussi profonds et que j'étais capable d'acheter un kilo d'épinards surgelés chez Picard. Bref, j'ai cuisiné.  



Si comme moi vous avez de la poudre de noisette / d'amande à écouler (probablement pas, mais whatever), et un sachet de fruits rouges dans le congélateur : faites ce gâteau. Orgasme sucré en vue.

Pour les épinards, j'ai trouvé la solution : à cuire en cake (200g de farine, 3 oeufs, 5cl d'huile, 2 cuillères à café de levure, du sel, du poivre, un peu de parmesan rapé, quelques pignons si on en a, et hop au four à 180° pendant 50mn). Elle ne paie pas de mine, cette recette, mais elle sauve des déjeuners en speed au bureau devant l'ordinateur. Elle ne protège cependant pas des regards dégoûtés des collègues ("c'est quoi ? c'est vert...").


"C'est vert."

Non mais sérieux, quoi.

Coney island baby, ça c'est sérieux.

2 comments:

La belette tatouée said...

La première photo est juste sublime... Je te la pique. Quant aux autres... pourquoi pas

MAAD said...

Ayant goûté le truc rouge et noir avec la noisette je dis ENCORE
Quant au cake, je confirme...c'est vert et en plus ce sont des épinards ;-(