Tuesday, February 22, 2011

Jamie et moi

Entre Jamie Oliver et moi, ce n'est pas l'amour fou. Parce que sa recette du brownie à 360g de sucre + des cerises à l'eau-de-vie, ça me donne moyen envie. Et puis un Anglais qui cuisine, non, vraiment, j'y crois pas. Et jusqu'à présent, je n'ai jamais été démentie dans mon préjugé vaguement raciste par mes escapades gastronomiques outre-Manche. Je reste persuadée que les scones et le lemon cake sont ce que le Roastbeef fait de mieux. Qu'il s'y tienne.

Sauf qu'au détour d'un de ses bouquins feuilleté au Lafayette Maison, je suis tombée sur cette recette simplissime de pâtes vaguement "à la thaï", qui se prépare rapidos avec des produits du placard. Idéal quand, comme moi, on mange des pâtes une fois par trimestre.

Pendant que les pâtes cuisent, mélanger dans une casserole (pour une personne) 1 cuillère à soupe d'huile de sésame, une de jus de citron, une de sauce soja (salée) et une cuillère à café de gingembre moulu. Ajouter des petites crevettes découpées en morceaux. Laisser cuire jusqu'à ce que les crevettes soient juste à point, pas plus de quelques minutes. Verser sur les pâtes égouttées, bien mélanger et parsemer de coriandre.

Servir dans un bol acheté à Hong Kong et manger avec des baguettes. C'est bien plus drôle.


Côté son, quand certains disent Patti Smith, moi je dis plutôt PJ Harvey. J'ai un peu de mal avec son dernier album, mais ce morceau-là fait du bien.

Et en passant, allez faire un tour sur le portfolio très travaillé de Katya de Grunwald. J'aime particulièrement comme elle capte les matières dans ses noir et blanc (j'y arriverai un jour, j'y arriverai...).


Et tant que j'y suis : oubliez True Grit, chef d'oeuvre de classicisme et d'ennui (et Dieu sait que ça me fait mal de le dire) et courez (re)voir Black Swan. Parce que ?... parce que.

1 comment:

MAAD said...

j'ai toujours dit que tu finirai avec un resto hype de la branchitude à NY...;-)
ps: Patti Smith est la grand mère de PJ Harvey...
ps2 : jolies les photos netb