Thursday, November 12, 2009

La série de l'automne - Bob's kitchen

Deuxième étape de mon very special Marais fooding tour : Bob's kitchen, plus connue sous le nom de "tu sais, la nouvelle adresse de Bob, l'Américain qui fait des super bons smoothies?" Test effectué à peu près dans la même configuration que celle de Tartes Kluger : un midi en semaine, pas trop tard cette fois (attention, ça se remplit très très vite, et l'endroit est petit), mais en compagnie d'un acolyte, pour changer. L'endroit passe presque inaperçu dans ce coin un peu excentré du Marais, pas de grande enseigne mais une devanture proprette, un intérieur simple mais chaleureux, encore une fois très bobo (gris façon loft et blanc cassé façon cream cheese).

L'accueil est adorable, je me sens tout de suite chez moi. Et pour cause, ça ressemble à la salle à manger de la maison familiale : une grande table où tout le monde se serre, une autre table plus haute pour ceux qui aiment déjeuner en hauteur, des couverts dans un grand pot commun, du sopalin en guise de serviette, une corbeille à pain qui circule d'un bout à l'autre de la table, des magazines et des livres (de cuisine, of course) à disposition. Pour l'intimité, on repassera, mais on est dans une cantine, après tout. Et puis ça ne fait pas de mal de se mêler un peu aux gens, de temps en temps. Le petit "plus produit" : une infusion de gingembre en libre service, pratique pour se réchauffer et pour patienter entre les plats.
Au menu ce jour-là : un vegetable stew à la thaïlandaise accompagné d'un smoothie banane-mangue-orange. Et un dessert, mais ça, je vous en reparlerai... Miam. On attaque.

Le vegetable stew est indubitablement un plat de gonzesse : du riz sauvage, des pousses de ... (euh, franchement, impossible d'identifier cette salade), de la betterave, des patates douces, des herbes, des graines germées... Bref, un plat qui fait du bien à la tête et au corps. C'est parfumé, parfaitement à point, et les légumes sont délicieux. Il s'y connait en légumes, Bob. Et puis il y a le smoothie. Grandiose. Onctueux et sucré, sans être écoeurant. Mais bon, Bob n'est-il pas le prince du jus de fruit ? Le détail qui moi me fait flancher : le pain proposé dans la corbeille commune, une baguette aux céréales, est délicieux. Très important, ça, la qualité du pain.

Et puis...et puis...et puis le dessert fut. Un muffin à la poire surmonté d'une petit couche de glaçage au cream cheese, qui lui donne de faux airs de cupcake. Beautiful. Mais attention, en tant que patissière particulièrement performante, je suis assez difficile par rapport aux desserts des autres. Cela dit, Bob, de son vrai nom Marc Grossman, s'y connaît en muffins puisqu'il est l'auteur de ma Bible personnelle du muffin. J'y vais donc les yeux fermés. Et là, à la première bouchée, je reconnais le goût du muffin que j'aurais pu faire moi-même. Spongieux à souhait, plein d'épices, garni de fins morceaux de poire, avec ce petit goût légèrement aigre de cream cheese par dessus. Oh my God. Englouti en deux-temps trois mouvements, avec permission de se lécher les doigts après. Re-miam.

Addition super douce : même pas 15 euros pour le smoothie, le stew et le muffin. Le tout dans un cadre ultra convivial et avec des serveurs aux petits soins. Que demande le peuple ? L'adresse, peut-être : 74 rue des Gravilliers dans le 3ème.
Et en bonus, la première adresse de Bob, celle du Bob's juice bar : 15 rue Lucien Sampaix dans le 10ème.

No comments: