Sunday, November 30, 2008

Times of grieving

Attentats de Bombay : qui sont les Deccan Mujahideen ?

L'organisation terroriste ayant revendiqué les attentats de Bombay ferait partie des Indian Mujahideen, responsables de plusieurs attaques depuis le début de l'année.

Les attaques à la grenade et au fusil d'assaut perpétrées mercredi soir au coeur de Bombay ont été revendiquées par une organisation terroriste islamiste mal connue : les Deccan Mujahideen "moudjahidines du Deccan".
Ce n'est pas la première fois que cette organisation fait tristement parler d'elle : les Deccan Mujahideen ont revendiqué la série d'explosions qui a eu lieu à Jaïpur, dans l'Etat du Rajasthan, le 14 mai dernier, tuant 80 personnes et en blessant près de 200.

Depuis hier soir, la presse indienne évoque de plus en plus des liens entre les Deccan Mujahideen et un groupe terroriste nettement plus connu, les Indian Mujahideen, qui ont revendiqué la plupart des attaques ayant ensanglanté l'Inde depuis plusieurs mois. La dernière d'entre elles avait fait une vingtaine de morts à Delhi, en septembre dernier.
D'une part, le courrier électronique de revendication envoyé mercredi soir à la plupart des médias indiens est très similaire aux messages délivrés par les Indian Mujahideen lors de précédentes attaques.
D'autre part, le mode opératoire des deux organisations - qui consiste à lancer des attaques simultanées en plusieurs points d'une ville - est sensiblement le même. Il est très probable que l'appellation Deccan Mujahideen soit simplement un nouvel habillage revêtu par les Indian Mujahideen, qui font l'objet d'une traque sans relâche de la part des autorités de police indienne.

Le choix du nom Deccan Mujahideen fait référence à l'immense plateau du Deccan, dans le centre-est de l'Inde. Située dans l'Etat de l'Andhra Pradesh, qui a pour capitale Hyderabad, cette région fut pendant très longtemps de tradition musulmane, bien que les Hindous y soient aujourd'hui numériquement majoritaires.
Lors de la partition de 1947, l'Andra Pradesh a pu bénéficier d'une relative autonomie. Cette indépendance n'a pas résisté aux volontés d'unification du gouvernement, qui a rapidement rétabli son autorité sur la région. Cet épisode continue de susciter d'énormes rancoeurs au sein de la population musulmane de cet Etat.

Les Mudjahideeen sont soupçonnés d'être liés à l'organisation terroriste pakistanaise Lashkar-e-Taiba. Basée à Lahore, elle bénéficierait du soutien des services secrets interarmées pakistanais (Inter Services Intelligence), véritable Etat dans l'Etat, accusés notamment de financer la guerre en Afghanistan et d'apporter son soutien aux indépendantistes du Kashmir. Cette organisation serait également liée à Al Qaida. La piste islamiste est donc désormais très largement privilégiée.

Audrey Fournier - publié sur Rue89.fr le 27/11/08